27 janvier 2019

LE JOUR OU...

Il y a bien longtemps, dans notre charcuterie un client entre. "-Bonjour Monsieur, que désirez-vous ? -Coupez moi quelques tranches de saucisson sec, je vous dirai d'arrêter" me répondit-il. J'emballais les tranches, l'homme sortit des pièces de sa poche, puis partit sur un merci avec un grand sourire à l'appui. Pendant tout ce moment, je me disais comme cet homme ressemblait énormément à.... il en avait même la voix, c'était troublant vraiment. Un sosie, le vrai que ferait-il ici dans ma boutique ! Derrière ce... [Lire la suite]
Posté par marie-paule q à 10:31 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

15 janvier 2019

LE JOUR OU...

ma mère me permit de porter des bas nylon J'avais 14 ans, nous étions en 1963, et je portais encore des socquettes l'été que je retirais vite lorsque le soleil brillait, et des chaussettes en hiver qui étaient tricotées maison. Après lui avoir de nombreuses fois demandé, elle accepta, mais... il y avait un mais : le dimanche seulement. Pas question d'aller à l'école avec des bas nylon. Une bataille était déjà gagnée ! Pour se faire, il me fallait un porte jarretelle, que nous allions trouver dans le magasin "Au gagne... [Lire la suite]
Posté par marie-paule q à 12:58 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
19 août 2018

LES COLONIES DE VACANCES

J'ai la garde actuellement de 2 de mes petits enfants pour les vacances, ce qui me fait grand plaisir, mais, je me disais aussi que fréquenter les colonies de vacances, leur ferait grand bien. Oui mais... les colos d'aujourd'hui coûtent si chères ! et ne sont pas aussi simples et bon enfant qu'étaient celles que j'ai connues. Nous n'avions pas d'activités extraordinaires comme l'équitation, le théâtre, la plongée, l'archéologie, l'escalade, l'accro-branche, les promenades en voitures électriques si si...  que... [Lire la suite]
Posté par marie-paule q à 09:12 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
01 mai 2018

QUE FAISIEZ-VOUS AUX TEMPS CHAUDS ?

De quoi de quoi ? Quels temps chauds ? MAI 68 Bien sûr ! dont on va fêter les 50 ans dans les prochains jours. Je venais d'avoir 19 ans, et j'étais en terminale au Lycée Vauban de Courbevoie (92), où je préparais le BSEC (brevet supérieur d'études commerciales). On disait le "bsèque". Après avoir marché pendant 5 ou 6 km entre Asnières et Courbevoie, puisqu'il n'y avait plus de bus, avec ces grèves qui commençaient, nous arrivions les copines et moi dans la cour de notre lycée où l'ambiance n'était pas la même que... [Lire la suite]
Posté par marie-paule q à 11:43 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
08 février 2018

LE CHANDAIL DE MA COUSINE

Notre tante Yvonne avait tricoté un chandail, comme on appelait dans ces années 50, à ma cousine Danièle. Rien d'étonnant, à cette époque toutes les tantes, les grands-mères et mères nous tricotaient des pulls, des gilets, des chaussettes, des bonnets et écharpes, mais ce chandail là, il avait un truc que je n'avais jamais vu encore et qui avait retenu mon attention et toute mon admiration. Ma tante avait passé une cordelière dans le col pour le resserrer et fermer, au bout de laquelle, en guise de pompon, elle... [Lire la suite]
Posté par marie-paule q à 09:13 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
03 août 2016

LES VACANCES DE JUILLET 2016

en famille se sont bien passées sous le soleil, me voici de retour dans ma campagne sarthoise où mes vacances éternelles de retraitée vont se poursuivre tranquillement. Mes 3 petits enfants sont arrivés en Sarthe le vendredi 8 juillet où ils ont passé la semaine à jouer  à rendre visite à la jument et son poulain, nos nouveaux voisins dans le champ d'à côté à se promener, à faire du vélo dans notre belle campagne, à regarder voler les pigeons de papy à essayer d'attraper le petit lézard, sans succès bien sûr... [Lire la suite]
Posté par marie-paule q à 14:41 - - Commentaires [22] - Permalien [#]

01 septembre 2015

LE CARTABLE

LE CARTABLE REVEUR Pendant que tu étais Sur la plage, cet été, Ou bien dans la forêt, As-tu imaginé Que ton cartable rêvait ? Il rêvait d'avaler Des crayons, des cahiers, Puis d'aller comme on vole, Sur le chemin de l'école...  Carl Norac   Il ressemblait à celui là mon cartable. Tout en cuir, s'il n'était pas ratatiné et racorni, il servait à la prochaine rentrée des classes. Et pour qu'il ne s'abîme pas, maman le briquait avec soin régulièrement et le lustrait, humm comme il sentait bon le cirage, l'odeur me... [Lire la suite]
Posté par marie-paule q à 06:35 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
11 novembre 2014

LE 24 JUILLET 1914

naissait mon père... le 31 juillet 1914, Jean-Jaurès était assassiné le 1er août 1914, à 4 h de l'après-midi, toutes les églises de France sonnaient le tocsin, le lendemain, 2 août 1914   le 3 août, déclaration de guerre de l'Allemagne à la Serbie et à la France. Les jeunes hommes partirent mais aussi les plus âgés qui furent renvoyés au combat. Epreuves, souffrances, enfer des tranchées, guerre du feu, blessés, morts, deuils, ont fait que cette guerre ne fut pas qu'une affaire d'hommes,   René... [Lire la suite]
Posté par marie-paule q à 04:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
02 février 2014

COMME UN DIMANCHE

Dans mes années d'enfance, le dimanche avait une grande importance. Le samedi soir nous allions aux bains douches, établissement qui se situait à deux rues de chez nous très fréquenté, peu de logements encore à cette époque disposaient d'une salle de bain, tout juste un cabinet de toilette doté d'un lavabo. Chez moi, c'était toilette à l'évier de la cuisine, dans une cuvette, l'eau ayant chauffée dans une bouilloire sur le coin de la cuisinière à charbon tout au long de la journée ; si la cuisine était grande certains posaient une... [Lire la suite]
Posté par marie-paule q à 10:41 - - Commentaires [35] - Permalien [#]
10 janvier 2014

BILAN 2013

Cette année 2013 aura rimé avec "mauvaise" "malaise" "à mettre entre parenthèse" Elle a commencé avec beaucoup de matériel cassé, pas réparable : chauffe-eau, aspirateurs (au pluriel, celui du rez de chaussée, celui de l'étage) machine à coudre, téléviseur, tracteur de tonte (remplacé par un d'occasion qui pète aussi au bout de 15 jours !), pare-brise de l'automobile. Ce n'est que du matériel tout ça mais le porte-monnaie n'a pas aimé ! Elle s'est poursuivie par la disparition en septembre de notre bulldog anglais Riki   ... [Lire la suite]
Posté par marie-paule q à 14:35 - - Commentaires [36] - Permalien [#]