En ce 20 février 2021, pour commencer, je joue 

Avec MA' 

52-2021_liste_themes

7 - FLEUR(S) SECHEE(S)

Pour illuminer l'âtre de ma grande cheminée et son four à pain,

quelques Physalis appelés aussi Amours en cage ou Lanterne japonaise se laissent admirer 

006-002

-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-

Et pour finir, notre jeu mensuel

Le défi du 20

image

C'est Soène ce mois-ci qui nous invite à imaginer une histoire et écrire un petit texte, avec ces 2 mots :

Mandarine

Malédiction

"Les mandarines avaient été récoltées, puis déversées sur un tapis roulant 

images (1)

images (2)

 

  une avait été éjectée par la calibreuse qui la jeta dans un cageot au rebus.

La pauvre petite mandarine ne comprenait pas ce qui lui arrivait. Elle apprit de citron, à qui la même aventure était arrivée, qu'elle était trop grosse et ne devait pas dépasser le calibre imposé. Elle qui s'était appliquée toute la saison à se gorger de jus, de sucre, à grandir et grossir pour devenir plus belle que les autres aussi grosse qu'une orange ! elle était toute déboussolée et attristée.

Qu'allait-il lui arriver ? Quelle était la malédiction qui s'abattait sur elle ? Serait-elle transformée en jus, en confiture, en fruit confit, ou finirait-elle par pourrir dans le cageot, l'angoisse l'envahit.

Finalement, elle fut choisie pour approvisionner les Resto du Coeur, et donnée à un petit garçon d'origine marocaine, chez qui elle retrouvait ses origines. Le gamin adorait les mandarines, cela lui rappelait son pays et les grandes plantations de mandariniers là-bas.

Jaffa1

Il prit le temps de la savourer, dégustant le doux jus sucré de ses quartiers,

images (3)

le garçon prit soin de retirer tous les pépins. Pour ne rien laisser perdre, lui vint alors l'idée de les mettre en pot, dans un bon terreau.

Pictures (2)

Il en prit grand soin et au fil des jours, les pépins germèrent, puis grandirent, et les premières feuiiles apparurent.

Pour Noël, l'enfant eut la visite de son grand-père à qui il s'empressa de montrer ses plantations. Le grand-père lui proposa de les emporter avec lui au Maroc et de les planter en pleine terre dans le petit jardin qu'il possédait. L'enfant était en joie ! ainsi continuerait le cycle de la vie. La malédiction qui s'était abattue sur la pauvre petite mandarine s'était transformée en bénédiction grâce au petit garçon."

Et voilà ! j'espère que mon histoire vous aura plu. Chez Soène nous nous retrouvons maintenant où la liste des participantes à ce défi nous est dévoilée ainsi que les mots en N pour le mois de Mars.

A bientôt...