Avec MA'

Projet 52 - 2018

11 : CORRESPONDANCE

Pas d'écriture, de lettre, de porte-plume, d'encre,

juste ce souvenir :

14 juillet, les vacances scolaires commençaient enfin ! Ma mère, ce samedi matin de juillet m'accompagnait Gare de Lyon pour y prendre le train, jusqu'à Avallon.

Il était 8 heures et 3 minutes (oui, je m'en souviens encore !), le train démarrait, je voyais ma mère sur le quai qui s'éloignait, devenait de plus en plus petite, ma main s'agitait : au-revoir maman...

"Pourrez-vous dire à ma fille lorsque le train arrivera à Laroche-Migennes ?" demanda-t-elle à mon voisin de compartiment.

Car il ne fallait pas louper la

correspondance

pour Avallon !

Je descendais du train le coeur battant.

Le haut-parleur annonçait le départ quai 1 pour Avallon, dans 3 minutes,

il ne fallait pas perdre de temps !

 je dévalais ce grand escalier, courais dans le tunnel, puis remontais un autre escalier, long, haut, si haut avec cette valise lourde, si lourde....

A quai l'autorail rouge et jaune attendait, le moteur tournait déjà, juste le temps de monter,

il démarrait.... 

J'avais toujours la peur au ventre de ne pas arriver à temps et qu'il parte sans moi ! La

correspondance

une angoisse, un stress, du haut de mes 10 ans.

Cla-TER-4

la gare de Laroche-Migennes