Notre tante Yvonne avait tricoté un chandail, comme on appelait dans ces années 50, à ma cousine Danièle.

Rien d'étonnant, à cette époque toutes les tantes, les grands-mères et mères nous tricotaient des pulls, des gilets, des chaussettes, des bonnets et écharpes,

mais ce chandail là, il avait un truc que je n'avais jamais vu encore et qui avait retenu mon attention et toute mon admiration.

Ma tante avait passé une cordelière dans le col pour le resserrer et fermer, au bout de laquelle, en guise de pompon, elle avait fabriqué et noué deux poupées de laine, tout comme sur ce petit poncho

ff24daa2b8024d750733687a5026f72e

Danièle m'apprit qu'elles s'appelaient  

Nénette et Rintintin

Ah oui, rigolo ça ! Ce que je ne savais pas à ce moment, c'est que les petits personnages avaient une histoire dont je pris connaissance bien des années plus tard.

Nénette et Rintintin ont été le porte-bonheur des poilus à compter de 1913,

 

image_thumb1138

 

et sont, à l'origine, de vraies poupées à tête de porcelaine

poulbot010

 créées par Francisque Poulbot. Ces poupées étaient vendues dans le catalogue de jouets de la Samaritaine.

Il les avait imaginées pour contrer les poupées faites en Allemagne et qu'il trouvait laides mais qui avaient envahi le marché.

Nénette et Rintintin étaient les petits noms que se donnaient Francisque Poulbot et sa femme.

En cette période de guerre, elles ne se sont pas bien vendues les poupées porcelaine, et il a imaginé à la place ces poupées de laine du même nom que l'on s'échangeait, qu'on donnait aux poilus. Elles concrétisaient le lien entre eux et leurs femmes, leurs fiancées, leurs marraines de guerre. Elles portaient bonheur, protégeaient les Parisiens des bombardement, les poilus des obus.

ccf41407812aa19bbf84efd7b909507f

Une multitude de cartes postales à leur effigie furent éditées et envoyées sur le front ou pour d'autres occasions

s-l1600rr

s-l1600rrr

s-l1600rrrr

s-l1600rrrrr

s-l1600rrrrrr

c6827e8bc20aa3e6b6e1bf3245de139f

89429839_p

6242e124cee3488aebd33644f47da284

On a fait ces personnages jusque dans les années 50. 

Autre histoire liée à ces poupées de laine : En 1918, des aviateurs américains découvrent une portée de chiots berger allemand dans les décombres d'un chenil.

Le capitaine Lee Ducan adopte un mâle et une femelle à qui il donne les noms de Nénette et Rintintin.

Le chien est particulièrement intelligent et excellent sauteur. C'est lui, puis ses descendants que l'on verra quelques années plus tard dans la série

les-aventures-de-rintintin-001

"Les aventures de Rintintin"

que je suivais assidûment le jeudi à la télévision.

Le chien Rintintin est mort en 1923, et, son corps a été rapatrié en France, où il repose au cimetière des chiens d'Asnières-sur-Seine

8008757612_00df030920

 j'ai habité 30 ans à Asnières et le cimetière était proche de chez moi, j'ai vu souvent sa tombe pour m'y être baladée bien des fois.

Un petit truc sympa à faire avec les petits enfants aux prochaines vacances, ne reste plus qu'à trouver de la laine, et y'a plus qu'à....

 

neic281nette

cefc6e029712ae20cec9e3c2310ed8c4--lucky-charm-diy-tassel