Défi de Vonnette

"La lecture : vous aimez quel genre, votre auteur préféré, roman plutôt fleur bleue, policier, science fiction, horreur, livre d'enfant, quel est votre livre du moment ?"

Oserai-je avouer que

JE LIS PEU

mais... je me soigne,

et que j'arrive à lire 2 livres annuellement !! si si, mais il faut pour cela que la première page me donne envie de lire la deuxième puis la troisième........

d3a5376fb81beec6def2d7d479e1d63b

Ce peu d'engouement pour la lecture remonte à mon enfance, quand ma mère m'a offert ce livre

edc

je n'ai jamais pu dépasser les 5 premières pages. Ca la rendait folle ma pauvre mère, et quand je disais "j'sais pas quoi faire" alors elle me remettait ce livre sous le nez !!! J'ai versé beaucoup de larmes sur Eglantine des chemins, pas pour l'histoire non, mais parce que je n'ai jamais pu le lire ce bouquin !

Je préférais ça moi :

Pictures (2)

A la télé, à la radio, dans les magazines, j'écoute ou lis attentivement les critiques littéraires. L'émission de Pivot, Apostrophes, me manque, on passait un bon moment à entendre parler les écrivains, ça donnait envie de lire.

Aujourd'hui, ce que j'aime lire ce sont les romans historiques, les biographies de personnages de l'histoire ou de contemporains.

J'ai horreur des polars !

mais j'aime les histoires de terroir,

et, dans ce domaine mon auteure préférée est Marie-Paul Armand, j'ai lu tous ses livres avec grand intérêt.

Pictures (4)

Marie-Paul Armand est née en 1946 dans le Pas-de-Calais et décédée en 2011. Elle est connue pour ses romans régionalistes qui mettent en scène des femmes de milieu populaire du Nord Pas-de-Calais.

J'ai particulièrement aimé les 3 tomes de La Courée, Louise, Benoît.

Sur le terroir encore j'ai lu et apprécié :

 Henri Vincenot et la Billebaude...

Pierre Jakez Elias et son Cheval d'orgueil... 

Claude Michelet et les Grives au Loup, les Palombes ne passeront plus...

Raphaël Delpard qui a écrit, entre autres, des romans dont l'histoire se passe en Sarthe comme Le courage de Louise, Pour l'amour de ma terre...nous le voyons ici aux côtés de la libraire de mon  village lors de son salon du livre qu'elle organise chaque année, c'était le 11 décembre dernier.

Pictures (6)

 Jean Giono fait partie des écrivains que j'aime, Un de Baumugnes, Regain...

Marcel Pagnol bien évidemment, La Gloire de mon père...

J'ai aimé lire Pearl Buck passionnément

Pictures3 (2)

J'ai lu les livres de Colette, Daphné du Maurier, Zola...

Ca c'était avant, mais alors,

c'est quoi que je lis aujourd'hui ?

Madame Zola, par exemple,

008-001

"La vie d'Alexandrine-Gabrielle Meley (1839-1925) née dans le Paris des petits métiers, cette grisette sans le sou canote sur les bords de Seine et pose pour les impressionnistes. Un jour elle rencontre un Aixois courageux et travailleur. Ce sera l'unique passion de sa vie. Le couple qu'Alexandrine forme avec Emile Zola va symboliser le succès bourgeois du Second Empire.

010-001 (2)

 Dans leur propriété de Médan, l'ancienne cousette, aux accents de "poissarde" reçoit l'élite de l'art, de Flaubert à Maupassant. Vive, altière, généreuse, elle ne cesse jamais de se battre. Elle est à la fois forte et fragile, matrone et moderne, mère et fille. Sans doute a-t-elle construit sa vie autour d'un secret, profondément enfoui et révélé dans ce livre pour la première fois."

 Sa biographie m'a plu. Ce résumé vous donne-t-il envie de la lire ?

Dans ma toute petite bibliothèque, il y a celui-ci, publié en 2016, saison 1 et 2,

COUVE_MADELEINE-200x300

pour avoir suivi, au jour le jour, sur FB, via Twiter, le reportage de Clara Beaudoux (journaliste web à France Info).

Le "Madeleine project" est un web documentaire. En 2013, Clara Beaudoux s'installe dans un appartement parisien dont la cave n'a pas été vidée et pour laquelle le propriétaire ne possède pas la clef. Prenant alors la décision de scier le cadenas, la journaliste découvre, derrière la porte :

CSzgrh-W4AArGYI

  quantité de cartons, de coffres, de valises qui renferment les archives de l'ancienne locataire prénommée Madeleine. Des souvenirs de cette mystérieuse femme née en 1915 et décédée en 2012. La journaliste ne jette rien, bien qu'elle ait obtenu l'autorisation du filleul de la défunte d'en disposer à son gré.

En 2015, Clara Beaudoux se lance dans l'exploration du contenu des boîtes. Expérience qu'elle choisit de partager tous les jours en publiant des commentaires et des photos de ses trouvailles, sur les réseaux sociaux. Elle tweetait le matin ce qu'elle avait découvert l'après-midi de la veille.

Et j'ai suivi comme tant d'autres internautes, jour après jour, passionnément, les découvertes sur la vie de Madeleine qui est née à Bourges le 7 mars 1915, d'un père enseignant dans l'enseignement technique, et d'une mère mercière. Enfant, elle s'installe à Paris et devient plus tard institutrice à Aubervilliers, puis à Paris 18e.

CSzj1IIXIAAVM2-

Ses parents possèdaient une maison de campagne à Montceaux-les-Maux. Célibataire, sans enfant, elle meurt presque centenaire en 2012, elle n'a pas de sépulture. A son décès, sa cave contenait les souvenirs de ses parents, des livres, cartes postales, un manteau, du linge, des photographies, des films, des souvenirs de voyage plus particulèrement des Pays-Bas, des recettes de cuisine, des carnets écrits, des correspondances avec son amoureux, des coupures de journaux. Cette histoire doit être replacée dans le contexte des "30 glorieuses", de l'apparition de l'électroménager, des arts ménagers.

Bien évidemment, cette exposition post-mortem des archives intimes de la défunte, par une personne étrangère à la famille, relève de débats dans la sphère médiatique comme chez le lecteur du Madeleine Project.

Pour certains, le Madeleine Project est une intrusion dans la vie privée d'une femme qui n'a pas demandé à entrer dans le domaine public et qui n'est plus en mesure de défendre ses droits.

Pour d'autres, dont je fais partie, le récit du Madeleine Project relève de l'histoire collective puisqu'il permet de peindre le tableau d'une époque, à partir non plus des événements marquants du siècle, mais, bien des individus ordinaires qui l'ont traversé.

Clara Beaudoux a poursuivi son enquête encore cette année et à la rentrée prochaine nous la livrera. Hâte de lire, car moi j'ai été captivée par l'histoire de vie de cette femme.

En 2015, je me suis procuré le Prix Fémina, que je n'ai toujours pas lu

012-001

et au salon du livre de 2015 de mon village, un livre documentaire sur un des patrimoines sarthois : les lavoirs

011-001

j'ai rencontré l'une de ses auteures au salon du livre de mon village, qui me l'a dédicacé

013-001

 Finalement, au travers de mes lectures, on me retrouve bien : patrimoine, histoires du passé, de personnes connues ou inconnues, histoire de France...

Dis-moi ce que tu lis

Je te dirai qui tu es

Défi défié Vonnette,

allons donc voir ce que lisent les autres maintenant.

-:-:-:-:-:-:-

C'est moi qui propose un thème de défi pour le 20 septembre prochain :

"Septembre en images"

vous avez un mois pour prendre en photo la liste ci-dessous

à vos APN et Smartphones

1. Prémice de l'automne

2. Dans l'assiette

3. Météo du jour

4. Un chat

5. Un paysage

6. Un objet en bois

7. Un légume de saison

8. Un ciel

9. Un chien

10. Une belle fleur

11. Par la fenêtre

12. Dans la salle de bain

13. Sous mes pieds

14. Dans la rue

15. Quelque chose d'ancien

16. Un château

17. Un ou des insecte(s)

18. Au bord de l'eau

19. A la campagne

20. Une belle porte

Je compte sur vous, amusez-vous bien !