est une tradition pour les brodeuses.

C'est impératif, sinon, la scoumoune brodesque s'abattra sur nous en 2017 :

nous ne ferons que des erreurs

nous passerons notre temps à pénéloper

nous couperons nos toiles trop petites

et nous en rendrons compte trop tard

nous n'aurons jamais le bon fil en stock

ou alors nous ne retrouverons pas le bon bain

nous renverserons du thé ou du café sur l'ouvrage en cours

nos soies s'effilocheront

nos cotons déteindront

nous perdrons nos grilles

nos ciseaux tomberont sur leurs pointes

nos aiguilles s'useront et couperont

nos fils casseront sans cesse

Effrayant ! Terrifiant ! Malheur !

aussi, pour conjurer le sort,

j'ai tout préparé et transféré cette carte postale ancienne de l'illustrateur Hédé que j'aime bien, sur tissu,

4023-Mille%20et%20un%20souhaits%20de%20bonheur_maxi

afin de la broder en traditionnel et réaliser une carte de voeux pour une amie

à l'image de celles-ci, du même illustrateur, que j'ai brodées les années passées

2014-01-009

 

Pictures10

 

Pictures3 (3)

ce ne sera pas long à faire et terminé avant le 31 janvier comme il se doit.

Ouf ! Conscience tranquille à n'avoir pas déroger à la tradition des brodeuses.

Dès que terminé, je vous montre.