dans mon village, sur la place de l'église,

 

029

j'aime y aller en cette saison pour admirer le long de l'église, les parterres d'azalées et de rhododendrons, plantés là depuis de nombreuses années,

 

034

 

035

 

036

d'autres rhododendrons auront éclos la semaine prochaine encore,

et puis derrière l'église, dans le jardin du presbytère, c'est toujours le grand amour entre le sapin géant et la belle glycine

 

027

 

028

 

039

 

040

je me demande quel âge ont ces deux là, pas jeunes les bougres, mais si beaux ensembles.

Je vous assure ça crève les yeux, on ne voit qu'eux ; et bien ce matin, une dame me dit :

"mais que photographiez-vous ?"

"la glycine" lui répondis-je

elle : "ah oui, je n'avais pas remarqué"

moi : "c'est comme ça tous les ans"

elle : "ah bon !"

précision : c'est une habitante de la commune

Normal me direz-vous depuis que tout le monde baisse la tête dans le smartphone de nos jours... On ne peut plus voir ce qui nous entoure, n'est-ce pas ?

Nous allons peu souvent au marché local, car les produits sont chers, de qualité c'est sûr, des produits locaux, mais il faut un porte-monnaie très bien garni... tout de même ce matin, j'ai craqué pour une entrecôte de boeuf avec en accompagnement des petites pommes de terre bonnotte de Noirmoutier,

bon,

bin faut pas faire ça tous les jours ! je vous le dis !

 

042

un régal l'entrecôte grillée à la plancha et les bonnottes dorées à la cocotte !