à mon défi du 20 décembre : "pourquoi j'aime ou je déteste Noël", je vous informe de ce que : 

"j'ai beaucoup aimé" 

Noël et fin d'année 2014

que nous avons passé mon époux et moi dans l'Eure, chez notre fils Benoist et belle-fille Anne, en compagnie de nos petits enfants Max, Linette, et Laurence maman d'Anne.

Dans la matinée du 24 décembre, Anne s'affairait à préparer une bûche commandée et celles qui nous régaleraient en ce repas de réveillon,

 

2015-01-05

tout chocolat pour la cliente, Anne nous la montre en cours de montage, on ne lésine pas sur la garniture ! (cette photo en bas à droite fait très pub année 50 je trouve)

puis les nôtres

 

027-001

à gauche tout chocolat pour Laurence et Anne qui sont friandes de chocolat

et l'autre à droite à la framboise pour son époux, le mien et moi, pas trop gourmands de chocolat

 

022-001

le soir venu, nous sommes passés à table dans une belle ambiance de Noël

 

025

nous nous sommes régalés de fruits de mer en tous genres

 

024

des crus, des cuits, sur une table joliment dressée.

Les enfants partirent se coucher sans broncher car ils savaient que le

 

031-001

Père Noël devait passer

 

034

quelle joie au petit matin, pour Max et Linette, de déballer les paquets !

et des cadeaux il y en eut pour tout le monde, grands et petits !

Pour le repas de Noël, devinez quoi ?

 

043

 

un chapon bien sûr ! qu'Anne et mon époux prirent plaisir à préparer et faire une bonne farce aux truffes.

Le 26 décembre nous quittions l'Eure pour retourner en Sarthe

et accueillir notre fils aîné Vincent, Chrystel et Jeanne leur fille.

Anne, Benoist, Max et Linette nous ont rejoints le 31 et c'est en famille de nouveau que nous avons terminé 2014 et inauguré 2015.

Le repas du réveillon de St-Sylvestre fut constitué de foie gras de canard fait maison, et de demie-langoustes préparées maison encore, de la bûche glacée en dessert.

 

054-001

pendant que les enfants s'amusaient avec des jeux de perles reçus pour Noël,

je sortais mon cuissot de sanglier de sa marinade pour le rôtir (sanglier de la forêt du Lude et donné par un ami chasseur) et préparais une purée de potimarron du jardin pour ce premier déjeûner de janvier.

Anne nous fit encore une délicieuse bûche à l'ananas pour terminer ce repas sur une note sucrée.

 

058-001

Une partie de nos enfants nous a quittés le 2 janvier pour poursuivre d'autres festivités dans leur famille,

les derniers s'en allèrent hier,

et tout le monde a repris ses activités aujourd'hui même, les uns au travail, les autres à l'école, et nous ranger la maison et retrouver le calme de notre petite vie de retraités.

De bons moments à retenir dans les bons souvenirs de Noël. Et maintenant, 

Vivement Pâques !